4 septembre 2019

LES ACTUALITÉS DE LA FAPEE – EVOLUTION DU RÉSEAU, LES ANNONCES DU MINISTRE DU MEAE

Conf ambassadeurs Lors de son allocution aux ambassadeurs, le ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères a mentionné « l’éducation au cœur des enjeux de la diplomatie française ». Dans sa volonté de consolider les instruments de notre diplomatie d’influence, il a souligné l’importance stratégique de l’enseignement français à l’étranger et en a annoncé les éléments principaux. La bonne nouvelle […]

Lors de son allocution aux ambassadeurs, le ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères a mentionné « l’éducation au cœur des enjeux de la diplomatie française ».

Dans sa volonté de consolider les instruments de notre diplomatie d’influence, il a souligné l’importance stratégique de l’enseignement français à l’étranger et en a annoncé les éléments principaux. 
La bonne nouvelle est le rebasage de +25M€ de la dotation annuelle de l’Etat à l’AEFE. Elle va redonner de l’élan à l’AEFE, tout en sachant qu’elle sera principalement fléchée sur le développement du réseau. En effet, le ministre a réitéré la commande présidentielle de doubler le nombre d’élèves dans les établissements tout en préservant l’excellence et les valeurs ». Sur le « capital humain », à savoir les enseignants, il a souligné la coopération du MEN qui devrait mettre +1000 titulaires dans le réseau global.
Enfin, et c’est également une très bonne nouvelle, le retour de la participation financière complémentaire des établissements à 6%. Cela va redonner du souffle aux établissements, des marges de manœuvre pour des investissements et permettre une modération des frais de scolarité.
Le secrétaire d’Etat, Jean-Baptiste Lemoyne et le ministre de l’Education Nationale doivent tenir une conférence de presse la semaine prochaine pour détailler l’ensemble des mesures, car nous attendons aussi des évolutions sur la gouvernance.

Attention : Il y a eu une certaine confusion dans l’interprétation des propos du ministre par quelques journalistes entre participation complémentaire revenue à 6% (montant 2016) et frais de scolarité maintenus à leur montant de 2016 . C’est la PFC qui est ramenée au montant de 2016.

Isabelle Tardé, déléguée générale FAPEE, 30/08/2019

François Normant, Président de la FAPEE, a également réagit suite à cette allocution :

Nous attendons avec impatience le détail des annonces d’ici les prochains jours (prochaines semaines plus vraisemblablement) car nous devons avouer que ce que nous avons entendus concerne le développement de l’EFE et pas sa réforme. Or il y a besoin d’une vraie réforme et en particulier une réforme de la gouvernance de l’AEFE et de la place données aux parents dans cette gouvernance.

En ce qui concerne, les 25 millions supplémentaires, s’agit-il d’une somme qui sera récurrente ou bien cela sera-t-il uniquement pour l’année 2020, en compensation partielle des 33 millions coupés en 2017 ? Il est essentiel – et nous l’avons rappelé à maintes reprises – que l’Etat s’engage sur une dotation triennale voire quinquennale. Il est important aussi de rappeler que la dotation de l’Etat à l’AEFE n’a cessé de baisser entre 2013 et 2017 et a été « sanctuarisée » en 2018 et 2019. Augmenter cette dotation de 25 millions en 2020 ne fait que nous ramener au niveau de la dotation de 2013 (en supposant que la dotation exceptionnelle de 14 millions pour la sécurisation demeure). Or entre 2013 et 2020, le nombre d’élève aura augmenté de 15% et le coût des pensions civiles des personnels détachés n’aura cessé d’augmenter malgré toutes les coupures de postes !

Quant au détachement de 1 000 titulaires supplémentaires dans les prochaines années, c’est une très bonne nouvelle mais essentiellement pour les nouveaux établissements partenaires. L’AEFE n’aura en effet pas les moyens de créer de nouveaux postes de résidents dans les établissements conventionnés et EGD alors qu’elle en a coupé et continue à en couper. Au mieux, l’AEFE pourra créer quelques postes d’expatriés mais qui auront essentiellement des mission de formation dans les nouvelles structures de formation des enseignants recruté localement.

Finalement le retour de la PFC à 6% était largement attendu et un engagement moral de l’agence. Ce n’est pas un cadeau mais un juste retour à la normale après une augmentation décidée unilatéralement et sans concertation par l’AEFE. Et il ne faut pas s’y méprendre, ce n’est pas parce que la PFC revient à 6% qu’il y aura baisse ou stabilisation des écolages. Au mieux, il n’y aura pas d’augmentation à court terme et des augmentations plus raisonnables à moyen terme.

Nous devons donc rester mobilisés pour ne pas être les laissés-pour-compte d’une réforme qui pour l’instant n’en a que le nom.

 

Vous trouvez l’intégralité du discours sur le lien suivant : https://basedoc.diplomatie.gouv.fr/vues/Kiosque/FranceDiplomatie/kiosque.php?fichier=bafr2019-08-29.html#Chapitre3

Consultez les actualités de la FAPEE ici